Destination France : sommes-nous vraiment des leaders mondiaux ?

Où sont les acteurs Français ?

A force de venir sur les salons internationaux du tourisme comme à Berlin ou à Londres, j’ai de plus en plus cette impression de… ne pas voir beaucoup d’acteurs français influençant.

Je ne vais pas revenir sur la question des chiffres clés autour du classement des destinations et du nombre de touristes internationaux accueillis… Le dernier bouquin sur le tourisme français en péril de Jérôme Tourbier et le Comité pour la modernisation de l’hôtellerie et du tourisme l’ont largement commenté. Non, ici, je voudrais parler d’un sentiment plus général, du fait que si nous étions vraiment les leaders, nous devrions jouer en tant que leader comme dans un sport, comme dans le monde de l’entreprise… Car si nous sommes leaders sur le papier, endossons-nous réellement ce rôle dans les faits, lors de grands rendez-vous internationaux comme ici à Berlin ?

Speakers du Monde

Dans le monde de l’entrepreneuriat, si tu es leader, tu fais tout pour le rester. Tu regardes ce que font tes concurrents directs, ce que font les destinations outsiders pour rester aux aguets, analyser les signaux faibles, les nouvelles tendances. Tu fais de la recherche et développement et tu lances des solutions innovantes pour garder toujours ton avance. Mais la France fait-elle ce travail dans le tourisme, dans cette industrie si précieuse pour son économie !

Or, quand je regarde le programme des conférences ici à Berlin sur l’innovation, le digital, le marketing, le tourisme durable, la réalité virtuelle, la data, etc. je ne vois que des speakers anglais, allemands, hollandais mais aucun acteur français, que ce soit Atout France ou n’importe quel entrepreneur (à part Eric la Bonnardière d’Evaneos sur la présentation de leur modèle au profit d’un impact économique dans les destinations et BlablaCar sur une table ronde sur la mobilité). Ma question est simple : pourquoi !?!

Est-ce juste une question de savoir, de courage ou de paresse par rapport à la langue anglaise, de fierté, de confiance ou est-ce bien plus grave… parce que nous n’avons rien à dire ? Qui aurait en France des choses innovantes, extraordinaires, inspirantes à raconter ?

Des bonnes initiatives ressortent cependant

Après réflexion, il y a bien des domaines dans le tourisme où des acteurs se bougent. Par exemple, la même semaine, le CRT Picardie remportait un prix dans la Catégorie Nouveau Marketing Touristique au Place Marketing Forum organisé à Aix-en-Provence les 9 et 10 mars 2016. Des acteurs privés innovants se bougent quand même que ce soit dans l’entrepreneuriat (Welcome City Lab), dans l’hébergement (Huttopia, Accor, etc.).

L’objectif de mon papier n’est pas juste de clasher le travail et la valorisation des professionnels, des institutionnels, d’Atout France ou des Ministères en lien avec le tourisme mais plutôt de poser rapidement ce constat pour montrer les solutions innovantes afin de redorer l’image de la destination France et d’augmenter par la suite l’impact économique (et la balance commerciale) sur nos territoires.

Pourquoi pas nous ?

Selon moi, nous avons bien les capacités, les professionnels, les patrimoines et autres ressources pour prendre la parole, pour lancer des projets, campagnes marketing, stratégie innovantes, exceptionnelles, novatrices. J’ai bien envie de voir le verre à moitié plein avec de grandes opportunités pour la destination France. C’est le moment de renouer avec une culture start-up, une vraie culture entrepreneuriale. Nous avons les patrimoines, les Hommes et les cerveaux pour inventer, pour brainstormer. Nous ne sommes pas plus mauvais que d’autres pays.

Si l’Islande enchaîne les compagnes de promotion originales et pétillantes, reconnues pour parfaitement attirer les visiteurs, que faisons-nous de notre côté ? Faudra-t-il attendre de se faire dépasser au classement mondial pour réagir, pour innover à nouveau, pour mettre enfin un peu de légèreté, d’humour, de sincérité, de fraicheur dans notre travail de promotion que ce soit au niveau national ou régional ?

Campagne de promotion – Moteur de recherche humain en Islande – Ask Gudmundur

La sécurité est, certes, un enjeu important mais …

Ce n’est pas en étant juste sérieux, rassurant et responsable que nous faire venir du monde en France ! Il faudra faire rêver les voyageurs, jouer avec les codes actuels des prescripteurs et influenceurs. Soyons fiers de nos défauts, ayons de l’autodérision. Provoquons à l’Autre des émotions, des frissons à la fois dans les phases d’inspiration et d’expérience du séjour. Mettons en avant l’humain au cœur de nos paysages exceptionnels. C’est comme ça que l’on provoquera de l’enthousiasme, des wahou et les gens reviendront pour ça.

Arrêtons un peu de croire que nous sommes les plus beaux et les meilleurs, ce n’est clairement pas le cas.
Soyons humble et tentons plutôt de reprendre les bases de notre stratégie afin de redevenir influent dans nos métiers.

Au boulot !

Guillaume Cromer, directeur ID-Tourism (Suivez moi sur Twitter !)

Votre destination recherche son développement touristique ? Contactez-nous en cliquant ici !

Loading...