Madame Hidalgo, faites de Paris la grande capitale touristique mondiale, accueillante, innovante et engagée !

La destination Paris Ile-de-France conserve sa première place…

Après la polémique entre Paris et Londres, les résultats tombent. Selon les statistiques officielles, publiées il y a quelques jours, Paris demeure bel et bien la première destination touristique mondiale avec ses 32,3 millions de touristes en 2013. Petit bémol à formuler tout de même, puisque Londres devance Paris en termes de clientèle étrangère accueillie. La ville Lumière a reçu 15,5 millions contre 16 millions de touristes étrangers à Londres.

Fair-play, la première clientèle internationale sont  les britanniques avec 2,1 millions d’entrées dans les hôtels. Cependant la clientèle française est en baisse en 2013 par rapport à 2012 (-7,5%) selon les chiffres communiqués par le CRT Île-de-France.

Mais Paris a de moins en moins la côte…

Paris souffre maintenant de son image : qualifiée de capitale de l’arrogance et de l’hostilité, selon une éditorialiste du Financial Times, la ville Lumière voit sa réputation décliner progressivement.

En effet, la capitale est  touchée de plein fouet par ses concurrentes, Paris est très critiquée car perçue comme peu dynamique. En effet, la vie nocturne londonienne n’a absolument rien à envier à la vie nocturne parisienne, si ce n’est le contraire.

D’autre part, bien qu’elle reste le lieu par excellence dans le domaine de la Haute Couture, une étude réalisée par le cabinet The Global Language Monitor explique que Paris a perdu son statut de capitale de l’industrie et de la mode au profit de la ville de New York.

Le tourisme n’échappe pas à ce phénomène. La réputation des Parisiens dans ce domaine tant en France qu’à l’étranger n’aide pas.

Or, le tourisme est un secteur essentiel de l’économie régionale, générateur d’emploi et de recettes.

Aussi, en plein contexte des Assises du tourisme et des élections municipales, nous pouvons nous poser la question suivante :

Comment peut-on améliorer le tourisme à Paris ?

Quels problèmes ?

En effet, les faiblesses du tourisme vont bien au-delà du sempiternel problème des compétences linguistiques et de qualité de l’accueil. A entendre certains touristes étrangers, la réputation de Paris est telle que lorsqu’ils sont bien accueillis, ils sont étonnés et leur satisfaction est d’autant plus grande.

Initiative du CRT

L’opération « Do you speak touriste ? » mise en place par le CRT Île-de-France et la CCI Île-de-France en 2013 est supposée contrer cette tendance et  aider les professionnels locaux à bien se comporter. Bien peu d’effet malheureusement pour ce guide qui ne fait que propager des clichés sur les différentes nationalités.

Ne généralisons pas tout de même, mais il est impératif que des efforts soient faits car il semblerait que la ville en elle-même soit un obstacle à la suprématie totale de la destination.

D’autres soucis que les acteurs

Premièrement, la qualité des transports en commun ainsi que des services qui leur sont directement liés, laissent à désirer. Lorsque le RER B, desservant pourtant un axe de premier plan, car il relie respectivement l’aéroport d’Orly et le hub Roissy Charles de Gaulle est qualifié d’arme de destruction massive du tourisme francilien, la ville se doit de mettre en place des mesures concrètes.

Force est de constater que la pénurie des taxis combinée à une faible qualité des services, le danger des pickpockets, les pics de pollution… contribuent largement à la perte de vitesse de Paris.

Ainsi, les élections municipales étaient l’occasion pour les professionnels du tourisme pour se faire entendre! La création d’une page Facebook “Rallumons Paris !” en est un exemple éminent.

Comment améliorer le tourisme ?

Leur phrase d’appel : Paris innovant, Paris accueillant, Paris ouvert, Paris réactif, Paris électrique, Paris propre, Paris sûr, Paris économe, Paris digital, en 2014 Rallumons Paris ! est on ne peut plus parlante.

La capitale a indubitablement besoin de moderniser son image, il est certain que Paris est attractif de par la beauté immuable de son patrimoine, mais cela ne suffit pas ! Hors de question de se reposer sur ses lauriers !

 

Paris, ville des innovations

L’offre doit être renouvelée, les flux mieux gérés ! Les transports en commun doivent être plus performants et moins gourmands en carburant, les bus doivent être remplacés par la technologie hybride ou électrique.

Paris ne doit pas rester figée dans le temps, à l’image des cafés de Saint Germain des Près, témoignages d’un glorieux passé relégués à de simples attractions touristiques. Il est prioritaire de se renouveler, de choquer, de sortir du cadre, d’innover, de faire confiance aux jeunes générations, aux habitants passionnés, aux Greeters, aux artistes, et à tous ces gens qui aiment vivre dans cette ville et qui veulent partager leur passion aux visiteurs !

 

Par conséquent, Madame le Maire, au-delà du patrimoine, faisons de la durabilité et de l’innovation les nouveaux leviers d’attractivité de la capitale !

Célia TROCHON, consultant ID-Tourism (à suivre sur Twitter)

Loading...