[TIGA / PIA] Et si votre territoire devenait une destination innovante de grande ambition?

Aujourd’hui, on va vous parler de financement de projets de territoire pour vous les élus des collectivités locales ! C’est souvent assez opaque les programmes de financements et d’investissement pour les territoires qui peuvent interagir avec des politiques de développement touristique. Mais là, on tient quelque chose d’intéressant, ça s’appelle TIGA pour Territoire d’Innovation – Grande Ambition !

 

Le Programme d’Investissement Avenir 3 ou PIA3

Le PIA3, 3e volet du Programme d’Investissement Avenir a été annoncé en 2016 par le Président de la République. La nouvelle enveloppe de financement de 10 Milliards d’euros doit, dans la continuité des PIA précédents, préparer la France aux défis de demain donc entre autres les enjeux de développement durable! Dans le cadre de ce programme, l’action TIGA « territoire d’Innovation – Grande Ambition », géré par la Caisse des Dépôts, possède une enveloppe de 450 millions d’euros à destination des territoires qui auront présenté des projets originaux, innovants avec un écosystème territorial.

Début février, 24 lauréats ont été retenus pour faire partie des 10 finalistes. Cette première étape a permis de débloquer jusqu’à 400 000€ de financements pour des travaux d’ingénierie permettant d’affiner le projet de territoire. Un budget conséquent pour imaginer son territoire du futur. L’action TIGA a pour but de répondre aux enjeux des transitions énergétique & écologique, numérique, démographique et social des territoires.

Par exemple, on retrouve dans les lauréats de nombreux projets en lien avec l’agriculture ou l’énergie comme par exemple Bordeaux Métropole pour en faire la première métropole à énergie positive, Grenoble Alpes Métropole pour le projet GREAT dédié à l’économie de partage pour la ville en transition ou encore Cœur d’Essonne Agglomération pour la création d’un territoire pionnier de la transition agricole et alimentaire en région Île-de-France. Vous retrouverez le communiqué de presse de l’annonce des lauréats ici si cela vous intéresse.

Quid du tourisme?

Quel rapport avec le tourisme? Premièrement de nombreux territoires ont une économie touristique forte mais qui nécessite d’évoluer ou au contraire pourraient, grâce à un tourisme innovant, diversifier leur économie. Deuxièmement selon le cahier des charges de l’AMI « l’action doit permettre d’adresser des enjeux relatifs, en particuliers à l’Agriculture, au Tourisme et à la Ville ».

Pour autant, sur les premiers lauréats, il n’y a pas grand-chose sur le tourisme à vrai dire… à part peut-être le projet « Happi Montana : Accélérateur d’innovation et de développement pour les massifs de montagne » qui a pour ambition de faire des expérimentations innovantes dans le domaine des transports, du tourisme et du numérique au niveau du Massif Central pour les dupliquer ensuite à d’autres zones.

Et si vous deveniez Lauréat TIGA sur le prochain appel à projet à travers un projet innovant de destination d’avenir?

Oui! En discutant avec la responsable du programme à la Caisse des Dépôts, nous faisions le constat du manque de projets transversaux & innovants de territoires intégrant le domaine du tourisme comme un outil transversal d’animation, de développement et d’ambition d’avenir…

 

Le projet m’intéresse, je souhaite en parler avec vous! 

 

Pour autant, quand on voit les enjeux actuels de différents types de territoires, les possibilités sont plus que nombreuses pour répondre au prochain appel à projets TIGA! Voilà quelques exemples que nous avons imaginé qui pourraient largement vous inspirer :

 

  • Pour une transition innovante de l’économie de la montagne

Comme on le disait dans le dernier #IDTALKS avec Fredi Meignan, le président de Mountain Wilderness France, il est aujourd’hui nécessaire de repenser globalement les projets de territoire en zone de montagne pour ne pas penser uniquement station mais bien de manière plus transversale en impliquant toutes les parties prenantes et en particulier les habitants car ces territoires doivent redevenir des lieux de vie toute l’année et non pas des terrains de jeux. A partir de là, le domaine du tourisme doit être repensé au service de l’attractivité avec une implication de tous et potentiellement un nouveau modèle de gouvernance…

  • Repenser le lien entre ville et campagne en favorisant une économie circulaire

Le grand public recherche de plus en plus la reconnexion à la nature que ce soit à travers les loisirs ou l’alimentation. Pour autant, ils sont de plus en plus nombreux à habiter en ville. Il apparaît donc logique de repenser le lien entre les villes et leur campagne environnante en imaginant de nouvelles formes de mobilité propre et intelligente (navette autonome, transport par câble, etc.) mais aussi de construire les espaces ruraux comme des laboratoires d’expérimentations en agro-écologie. Cela permettrait ainsi de reconnecter les citadins avec les producteurs et les artisans grâce à un tourisme et des loisirs créatifs (toutes les études prouvent que les gens souhaitent apprendre des choses pendant leurs vacances et loisirs). Il est ainsi possible de largement hybrider les secteurs du tourisme et celui de l’agriculture. Un beau pari non?

 

  • Redynamisation des centres bourgs des villes moyennes pour l’attractivité touristique

Les centre-bourgs des villes moyennes se meurent… On n’arrête pas de le lire dans les médias ou de voir des reportages tv sur le sujet avec le boom des hypermarchés et autres centres commerciaux périurbains ou encore la volonté de fermer les centres villes aux voitures (qui n’est pas la cause de la difficulté des commerces de centre-ville pour moi…). Le tourisme apparaît ici comme un secteur prioritaire pour redynamiser ces villes mais pas tout seul! Il faut forcément le coupler avec la place des habitants dans un projet de territoire ambitieux et partagé par tous. Et cela intègre aussi une part importante de transformation digitale (Web to Store!) et de nouvelles mobilités. Tout ceci au service d’un projet de territoire global qui intègre de manière transversale l’ensemble de ces enjeux pour un construire un véritable écosystème innovant.

 

  • Attractivité & dynamisme de la campagne par le développement d’une économie du partage et du tourisme collaboratif

Airbnb vient de signer un partenariat avec Bienvenue à la Ferme. Ça a fait beaucoup parler dans le milieu! Et pour autant, les chambres chez l’habitant sont une véritable alternative à la disparition des petits hôtels traditionnels dans nos campagnes. Par cet exemple, cela montre qu’il est nécessaire de repenser en profondeur toute l’économie des espaces ruraux en poussant largement une économie du partage et un tourisme collaboratif. Mais bien entendu, pas n’importe lequel! Et avec des partenaires qui permettent de véritables impacts économiques pour le territoire (vous comprenez où je veux en venir…). Et forcément, on peut intégrer là-dedans le tourisme mais aussi l’agriculture (et les circuits courts), l’artisanat, les petits commerces, etc.

 

Intéressé par ces idées? Vous souhaitez répondre au prochain appel à projet TIGA? Nous sommes là pour vous appuyer!

Je souhaite un premier échange pour valider mes idées

 

A bientôt, Guillaume Cromer, ID-Tourism

Loading...