Quand le tourisme est au service de l’apprentissage : le tourisme industriel

Le tourisme industriel

Tourisme industriel ou « tourisme de découverte économique » est une nouvelle pratique en vogue depuis maintenant plusieurs années et ne cesse d’attirer des curieux. Tendance qui sort des sentiers battus, le tourisme industriel attire jeunes et moins jeunes désireux de découvrir le processus industriel, les techniques de fabrication de produits et services que chacun de nous consomment quotidiennement. ID-Tourism s’est intéressé au succès grandissant du tourisme industriel et vous fait part de ses conclusions dans cet article.

image

Un tourisme d’apprentissage ?

Regroupant des sites présentant le savoir faire du passé, du présent et du futur, le tourisme industriel attire de plus en plus de personnes assoiffées de connaissance et de curiosité. A l’instar des cours de cuisine régionale ou de peinture, il peut être considéré comme une forme de tourisme d’apprentissage puisqu’il est question de découverte par le tourisme. La curiosité serait-elle donc bénéfique ? Et bien oui, beaucoup de personnes sont curieux de découvrir les coulisses, d’admirer les innovations de l’Homme, d’en savoir plus sur la fabrication des produits qu’ils affectionnent ou sur les produits qu’ils consomment régulièrement.

image

Confiserie des Hautes-Vosges

Quels avantages pour les sites ?

–          Le tourisme industriel se positionne principalement sur trois activités :
la visite d’entreprises (site de production artisanale ou industrielle)

–          le tourisme de patrimoine industriel, qui valorise les savoir-faire traditionnels (ateliers, musées, écomusées) ;

–          le tourisme scientifique (planetarium, centre de sciences, etc)

Ouvrir ses portes aux visiteurs semble apporter beaucoup de bénéfices pour les différentes entreprises. En effet, en plus de faire découvrir les coulisses de leur travail, c’est aussi l’occasion de développer l’image de marque de l’entreprise mettant en valeur leur savoir-faire. C’est également un levier pour la région de faire découvrir son patrimoine économique en constituant une offre touristique supplémentaire.

image

Usine Airbus à Toulouse

Dynamiser les visites grâce à l’originalité !

Comme dans toute forme de tourisme, l’innovation doit être le leitmotiv et le tourisme industriel ne déroge pas à la règle. Certaines marques sont allées en ce sens.

C’est notamment le cas de Ben&Jerry’s, célèbre marque de crème glacée que nous serons nombreux à déguster cet été, qui propose en hiver des visites de son site (situé au Vermont) en raquettes, en plus des dégustations.

Une mine de charbon transformée en mine d’or, impossible ? Et bien c’est le pari fou de la ville de  Lynch au Kentucky qui veut faire revivre un des plus grands camps miniers du monde, à la manière de Disney. Les organisateurs retracent l’évolution de l’exploitation du charbon au pic, à la pelle et avec un âne jusqu’à l’équipement de pointe utilisé aujourd’hui. La ville voisine possède déjà un musée qui accueille 30 000 visiteurs annuellement et une auberge installée dans une ancienne école de la compagnie minière. Expositions animatroniques (contraction d’animation et d’électronique), bâtiments de l’époque, gens qui témoignent de leur expérience, tout est mis en œuvre pour sauver cette région du marasme économique.

imageKentucky Coal Munin Museum

Et en France ?

A Angers,  la ville a décidé d’axer sa stratégie touristique sur le tourisme industriel. Depuis 2000, la semaine du tourisme industriel accompagné de son évènement « Made in Angers » attire près de 17 000 visiteurs qui ont la possibilité de visiter plus d’une centaine d’entreprises.

Bassin industriel de la région parisienne, le département de la Seine Saint Denis possède certainement l’offre la plus aboutie de la région. En effet, des sites comme les ateliers de la Villette peuvent être visités, visites organisées par le Comité Départemental du Tourisme de Seine-Saint-Denis. 100 sites sont dévoilés au public et en 2013, le CDT enregistrait plus de 400 visites pour environ 5000 personnes.  Comment expliquer les raisons de ce succès ? Pour Vincent Chartier, responsable de la communication au CDT répond que « la Seine-Saint-Denis possède une forte tradition industrielle, notamment dans l’industrie chimique et dans la métallurgie qui remonte au XIXe siècle ». Il y a une réelle volonté de valoriser ce patrimoine industriel, de faire vivre les traditions, et ce, à travers le tourisme.

image

Pratique Gagnant-Gagnant

Quoi qu’il en soit, le tourisme industriel est selon nous une pratique gagnant-gagnant : les touristes assouvissent leur soif de connaissances, d’authenticité, et c’est également l’occasion pour les salariés de faire découvrir leurs entreprises qui ont marqué l’histoire de la région. De nombreux autres secteurs d’activités peuvent se pencher sur cette tendance et suivre l’exemple, une façon de redorer le blason d’une entreprise tout en diversifiant l’offre touristique de la région. Ouvrir ses portes aux visiteurs oui, mais de façon de ludique, originale et innovante, voilà ce qu’il vous reste à faire !

Céline ROMERO, ID-Tourism

Loading...