[Que sais-je ?] Le géotourisme

Le géotourisme est défini par la National Geographic Society « comme une pratique touristique particulière, qui soutient, valorise et protège :

  • Le caractère géographique et environnemental d’un lieu ;
  • Sa culture, son esthétisme, son patrimoine et le bien-être de ses habitants. » 

image

Le géotourisme ?

De manière plus précise, tout comme l’écotourisme que nous avons précédemment défini, le géotourisme est une pratique qui s’effectue dans un espace protégé. Néanmoins, en termes de pratiques touristiques, le géotourisme relève d’une découverte du territoire sous l’angle presque scientifique et s’effectue bien souvent par des passionnés de la nature spécialiste sur un domaine en particulier (souvent concernant la géologie et l’ornithologie).

Dans ce cadre, les « géotouristes » sont encore peu nombreux et sont aujourd’hui plutôt des personnes avec un profil de passionné. Toutefois, bien qu’aucune étude n’ait été réalisée pour connaitre l’impact économique de ce type de tourisme sur les territoires, il s’agit d’une niche de marché à haute valeur ajoutée.

image

Encore peu répandue

Cette forme de tourisme est encore peu répandue dans le paysage français du secteur du tourisme français. Néanmoins, certains territoires ont emboité le pas dans ce qui semble être un marché de plus en plus porteur.

En effet, depuis 1991 le réseau Géopark soutenu par l’UNESCO et basé sur le volontariat a pour but de réunir des membres pour travailler et échanger sur les bonnes pratiques en matière de valorisation et protection d’espaces protégés.

image

Hausse des normes de qualité

La finalité de ce réseau intègre également un fort intérêt par rapport au tourisme, puisqu’il  a pour objectif d’élever les normes de qualité de tous les produits et activités des espaces labélisés Géopark.

A ce jour, il existe 111 géoparcs dans le monde, dont 62 en Europe et 5 en France. Ces sites français sont : La Réserve géologique de Dignes, le Parc naturel régional du Luberon, le Parc naturel régional des Bauges, le Chablais et les Monts d’Ardèche qui viennent juste de recevoir le label le 24 septembre dernier !

image

Concept de géopark

Chaque géopark a défini des « géosites » qui sont des sites naturels d’exeptions avec des particularités géologiques remarquables. De même, ces « géosites » sont composés d’un ensemble de panneaux et d’indications permettant aux visiteurs de comprendre l’histoire de la formation des différents reliefs.

Pour exemple, le Parc Naturel des Bauges labélisé Géopark comporte une 50ène de géosites et a créé un circuit touristique qui parcourt ces différents sites.

L’objectif est de raconter l’histoire naturelle du site de manière ludique avec un aspect de sensibilisation du grand public sur les problématiques qu’entrainent l’anthropisation humaine sur les espaces naturels.

Benjamin Malaterre, consultant ID-Tourism

Loading...