Top 10 des destinations en écotourisme

Aujourd’hui servie à toutes les sauces, la définition de l’écotourisme mérite d’être rappelée avant que vous ne fassiez vos bagages ! D’après la TIES (The International Ecotourism Society), l’écotourisme est une forme de voyage responsable dans des espaces naturels, qui contribue à la préservation de l’environnement et au bien être des populations locales. Ce tourisme alternatif vous parle mais vous ne savez pas où aller ? ID-Lab a réfléchi pour vous et vous propose un Top 10 des destinations en écotourisme dans le monde !

image

N°10 : De l’écotourisme d’aventure au Parc National de Tursujuq (Canada)

image

Si vous avez relu trois fois le nom de ce parc québécois c’est normal ! Inclut dans le réseau  des parcs du Nunavik, le Parc National de Tursujuq vient tout juste d’être créé. Antre de richesses naturelles et culturelles, ce Parc est idéal pour les amateurs d’eau vive et de kayak de mer dans cet endroit comblé de lacs et de rivières sauvages encore inexplorées. Soucieux de la protection de leurs espaces naturels, le Parc National Tursujuq vise un objectif de 100 visiteurs annuellement sur un horizon de 10 ans. Ours noir, caribou ou encore phoques d’eau douce, voici ce qui vous attend si vous séjournez au Parc Tursujuq !

N°9 : Parc National marin Abrolhos (Brésil)

image

Il n’y a pas que le football au Brésil cette année, et c’est une bonne nouvelle ! Le Parc National marin Abrolhos est le premier de son genre au Brésil, protégé par un décret. Les principales activités dans cet archipel restent l’observation des baleines ainsi que la plongée sous-marine grâce aux conditions excellentes du lieu. Cependant, aucune infrastructure n’est autorisée sur l’une de ces îles permettant de garder intact la magie de l’archipel.

N°8 : Partez explorer la faune et la flore de la Réserve Naturelle de Shipstern (Bélize)

image

La Réserve Naturelle de Shipstern a, depuis toujours, été reconnue comme l’une des plus importantes du pays, abritant des écosystèmes rares, voire endémiques. Le Bélize est l’un des seuls pays d’Amérique Centrale à avoir gardé des forêts quasi vierges, n’ayant connues aucun contact avec la main de l’Homme.  Une façon de sensibiliser les visiteurs à l’importance de la protection des forêts tropicales et de la biodiversité qu’elles reçoivent.

N°7 : Escalades & randonnées à Tongariro (Nouvelle-Zélande)

image

Si vous êtes fan de la trilogie du Seigneur des Anneaux, ce Parc National devrait vous dire quelque chose. Premier Parc National néozélandais, quatrième parc national à voir le jour au niveau mondial, Tongariro fait parti de ces sites qui comportent une biodiversité extraordinaire et un passé culturel ancré dans l’esprit de la population. Pour explorer le Parc, les randonnées sont possibles, ainsi que l’escalade, le VTT en été, remplacé par des sports de glisse l’hiver. Tongariro est aussi reconnu mondialement pour son trek, le Tongariro Alpine Crossing, l’un des plus beaux treks du monde. Vous n’êtes pas amateurs de sport ? Ne vous en faites pas, il est également possible de pêcher en toute tranquillité.

N°6 : Yasuni, où le symbole de l’écotourisme (Equateur)

image

Le Parc National de Yasuni est l’un des sites les plus diversifiés de la planète en termes de biodiversité. C’est pour cette raison que l’Equateur, et notamment le Parc Yasuni, fait de l’écotourisme un des piliers de son économie touristique. Ainsi, les touristes peuvent découvrir la réserve et se familiariser avec les traditions autochtones des peuples qui assurent la visite de ce milieu si spécifique.

N°5 : L’écotourisme à la française au Mercantour (France)

image

C’est à travers la Charte Européenne du Tourisme Durable que le Parc National du Mercantour a décidé de s’investir dans la création d’une offre en écotourisme avec l’aide de partenaires locaux. Plus besoin d’aller au bout du monde pour faire de l’écotourisme, la France est bien présente sur le marché. C’est à travers leur site web que le Parc National propose aux visiteurs des séjours, hébergements et activités écotouristiques au sein du Parc mais aussi à l’extérieur avec des partenariats entre professionnels du tourisme locaux.

N°4 : L’écotourisme dans toute sa splendeur (Costa Rica)

image

25%, c’est le pourcentage du territoire costaricien qu’occupent les parcs nationaux, réserves ou zones protégées. Symbole de l’écotourisme, le Costa Rica a su développer son offre à travers ses nombreux parcs. Nous vous faisons découvrir aujourd’hui le Parc National Manuel Antonio, le plus petit parc du Costa Rica mais l’un des plus visités. Hôtels intégrés au paysage, plages désertes et sauvages, vous pourrez partager votre chemin avec des singes écureuil. Avec ses Parcs Nationaux multiples, le Costa Rica confirme sa place de leader sur le marché de l’écotourisme.

N°3 : Des trésors naturels à protéger par l’écotourisme (Kenya)

image

La nature kenyane est l’une des plus riches au monde et l’écotourisme apparaît comme la solution à la protection de leur patrimoine  culturel et naturel. Le Parc National Kruger en est le symbole. Il est la plus grande réserve animalière d’Afrique du Sud possédant une taille comparable à celle du Pays de Galles. Les infrastructures à l’intérieur du Parc sont construites en matériaux naturels, s’alimentant en énergies renouvelables. Les labels écologiques internationaux sont nombreux et respectueux des normes environnementales. Et c’est un véritable succès : l’écotourisme profite directement aux populations locales, ces dernières se soucient davantage de leur environnement et de la préservation de leur mode de vie traditionnel.

N°2 : Rendez-vous à Litlle Water Cay ! (Iles Turques-et-Caïques)

image

Inhabitée, l’île aux Iguanes est une réserve naturelle et un sanctuaire pour les iguanes. Visiter cette île se fera accompagné et via des aménagements spécifiques de façon à ne pas déranger le cycle de ces iguanes en voie d’extinction.

N°1 : Orangs-outans et trekking : la recette d’un écotourisme réussi (Bornéo)

image

4ème plus grande île du monde, l’île de Bornéo est la destination en écotourisme pour cette année 2014.  Et c’est au cœur du Parc National de Tanjug Puting que nous vous proposons de poser vos valises. Véritable refuge pour les orangs-outans et les nasiques, le Parc propose  de multiples activités écotouristiques : baignades, rafting, trekking feront le bonheur des visiteurs. A noter, que les fonds récoltés sont reversés à l’association Kalaweit, association française ayant pour mission la sauvegarde des gibbons et de leur habitat. Elle sensibilise également la population via leur émission de radio qui diffuse des programmes pour conscientiser les jeunes indonésiens.

Céline ROMERO, ID-Tourism