Tourisme Durable : Quels mots clés les Français cherchent-ils sur Google?

Si vous vous êtes toujours demandé ce que le public recherchait le plus souvent sur son clavier quand il est question de tourisme durable, nous le faisons pour vous.

Grâce à l’outil Google AdWords, nous avons pu repérer les mots clés que les personnes associent le plus souvent aux thématiques courantes du tourisme. De l’espionnage oui, mais comme le dit Emile Auguste Chartier « l’espionnage, c’est de l’abus de confiance au service de la patrie ». Alors quels sont les termes les plus associés au tourisme durable ? Quel est le nombre moyen de recherches mensuelles de l’écotourisme ? Réponses et analyses dans cet article.

Tourisme durable, écotourisme, tourisme responsable, tourisme solidaire et agritourisme ; voici les cinq thèmes choisis pour notre enquête. Sur connus pour la plupart, encore voilés du grand public pour d’autres, ces sujets embrassent le prisme du tourisme dit « soutenable ».

image

Tourisme durable 

Bien que le tourisme durable soit aujourd’hui repris et d’usage, plus de 1 300 recherches pour « tourisme durable » enregistrées mensuellement, savez-vous réellement ce que les internautes associent à ces mots? Projets de tourisme durable? Tourisme durable en Asie, en Inde, en Europe? Destination de tourisme durable? Vous avez perdu.
« Master tourisme durable », est le terme associé le plus recherché (170 le nombre moyen de recherches mensuelles) par les cybernautes selon Google AdWords. Et les autres termes associés sont la suite logique. En effet, le tourisme durable est majoritairement combiné au champ lexical de l’enseignement et de l’expérience, on retrouve par exemple « stage tourisme durable » (110 recherches mensuelles), « emploi tourisme durable », « formation tourisme durable » ou encore « licence tourisme durable ». Les autres thèmes liés ensemble sont quant à eux assujettis à la connaissance sur le sujet : « Charte du tourisme durable » ou « Label tourisme durable » (20, le nombre moyen de recherches mensuelles). Bonne nouvelle : la filière professionnelle du tourisme durable attire et c’est une annonce qui promet encore de beaux jours au secteur. Autre bonne nouvelle, si ce n’est pas pour trouver un employeur, les internautes s’interrogent quant à la légitimité même du tourisme durable, rendant notre domaine de prédilection encore plus appréciable et apprécié.

image

Ecotourisme

Découverte de la nature, des paysages et des habitants, telle est le leitmotiv de l’écotourisme. Avec 480 recherches mensuelles, les internautes Français tendent à s’évader quand ils se lancent derrière leur écran tapant « écotourisme ». Effectivement, le premier ensemble de mot associé à l’écotourisme est « écotourisme au Maroc » avec plus de 90 recherches mensuelles. Toujours plus loin, la deuxième recherche combinée à l’écotourisme est « écotourisme Costa Rica », suivie de près par « écotourisme Madagascar », avec environ 30 requêtes par mois. Viennent ensuite des démarches plus  spécifiques avec par exemple « écotourisme magazine ». En matière de tourisme vert, les Français prétendent à voyager ailleurs, et préfèrent chercher des destinations écotouristiques à cent lieux de la métropole.
De ce constat découle une question de fond : n’existe-t-il pas un problème de visibilité sur le marché de l’écotourisme français ? Avec moins de 2% de son offre touristique consacrée à l’écotourisme, il est temps pour les tours opérateurs de proposer des destinations françaises de pur écotourisme afin de satisfaire une demande toujours grandissante.

image

Tourisme responsable

Forme encore confuse du grand public, le tourisme responsable commence à prendre son importance sur le marché touristique français. Doucement mais surement, c’est aussi un des aspects de ce secteur dont l’objectif principal est de minimiser au maximum les traces laissées par les touristes chez l’autre.
Preuve que le tourisme responsable fait son petit bout de chemin, la recherche « trophées du tourisme responsable » représente tout de même plus de 10 recherches mensuelles d’après Google AdWords. Requête qui montre un certain degré de connaissances des internautes mais aussi que la communication sur l’évènement de ces trophées tous les ans fonctionne très bien. Nous retrouvons en première position, la recherche « label tourisme responsable » qui prouve encore une fois le degré d’implication des internautes à ce sujet.

 image

Tourisme solidaire

330, c’est le nombre de fois pendant un mois que les internautes français ont tapé sur leur clavier « tourisme solidaire ». En ce sens, en France, un touriste dit solidaire s’inscrit dans un voyage de rencontres qui permet entre autre de financer des projets de solidarité (soutien aux actions de développement, financement d’un projet de réhabilitation etc.). Cette vision est partagée par un réseau, celui de l’ATES (Association du Tourisme Equitable et Solidaire).
Première combinaison recherchée : « tourisme solidaire Maroc » inscrite plus de 50 fois dans la barre de recherche Google au cours d’un mois. Sont suivies ensuite des regroupements de mots qui vont vous amenez au lointain: « tourisme solidaire Madagascar », « tourisme solidaire Sénégal » talonné enfin par « tourisme solidaire France » qui comptabilise 20 recherches mensuelles. Le Maroc, le Sénégal et Madagascar sont d’ailleurs les destinations les plus vendus par les opérateurs de l’ATES… comme quoi !

image

Agritourisme

Quand l’agriculteur devient un hôte qui fait découvrir à ses clients le milieu agricole et ses productions, c’est ce qu’on appelle l’agrotourisme ou agritourisme.
Et au vue des résultats issus de notre enquête sur Google AdWords, l’agritourisme peut être la gagnante française de ce compte rendu. Sans conteste, l’agritourisme est une affaire nationale : « agritourisme France » se place à la tête des mots clés combinés avec plus de 110 recherches par mois. C’est peut-être un peu grâce au travail d’Accueil Paysan et de Gîtes de France.

S’en suit un voisin européen : « agritourisme Espagne » (70 recherches mensuelles) et « agritourisme corse » avec plus de 50 requêtes par mois.
Assurément, l’agritourisme est ancré sur le territoire européen puisque le classement se poursuit avec des pays comme le Portugal, la Grèce, la Croatie ou encore la Suisse. Les français n’hésitent donc plus à faire du tourisme localement : à échelle nationale ou européenne.

image

Google AdWords est un excellent outil de planification de mots clés, permettant ainsi une analyse complète et rigoureuse quant aux thématiques abordées. Au vue des résultats décrits ci-dessus, le tourisme soutenable en France a encore du chemin à parcourir pour concentrer ses efforts dans un développement local des formes touristiques. Car bien que ce ne soit qu’un bilan, ces conclusions sont le miroir d’une tendance actuelle à faire évoluer.

Céline ROMERO ID-Tourism

Loading...