Tourisme durable, webmarketing ; SEO: les bons mots clés pour attirer les bons clients!

Offre visible et mots clés ?

Pour rendre votre offre visible sur Internet à votre clientèle cible, il ne suffit pas de chercher une formulation attractive, il faut pouvoir choisir des mots clés adaptés aux tendances des recherches. Dans un précédent
article
, l’équipe d’ID Tourism  vous présentait l’outil en ligne Google Trends qui permet d’avoir un œil sur les tendances des recherches et leur classement par popularité sur le moteur de recherche Google.

Les recherches liées à la catégorie ‘voyages’

Dans un premier temps, nous avons analysé ce qui ressort de la catégorie ‘voyages’ directement référencée par Google Trends. De manière générale, on observe une baisse des recherches dans la catégorie ‘voyages » depuis 2004. Toutefois, une hausse est visible pour cette année 2015.

L’apogée des recherches annuelles sur les voyages ont lieu lors de la période estivale de l’hémisphère Nord. Si l’on extrapole un peu, nous pouvons dire que cela est significatif d’une préparation presque au jour le jour des touristes, du moins au niveau de la recherche d’informations puisque cela coïncide avec leur temps de vacances.

La période de novembre – décembre est celle où il y a le moins de requêtes dans la catégorie ‘voyages’ et ce depuis au moins 2004. Ceci est à nuancer car en y regardant de plus près sur les 12 derniers mois, on observe un petit pic du 28 décembre 2014 au 3 janvier 2015. Mais le plus gros pic correspond bel et bien à la période qui s’étale du 26 juillet au 8 août.

Recherches voyages ?

En ce qui concerne les recherches en lien avec la catégorie « voyages » effectuées en France depuis 2004, on observe une courbe plus constante qu’au niveau mondial.

En prenant comme référence le mois de juillet 2004, on arrive par exemple à une baisse des recherches de 15% en 2015. Elles avaient diminué de 25% entre 2004 et 2011, mais on observe une amélioration depuis 2012, avec pour 2014 et 2015 une récupération de 6 et 10 points respectivement par rapport à 2011. Ceci est plutôt encourageant pour le secteur touristique. Tout ceci coïncide d’ailleurs avec le compte-rendu du Quai d’Orsay sur le bilan du tourisme pour le deuxième trimestre 2015 qui montre une croissance des départs des Français  de 5,8% avec une augmentation du tourisme interne de 7%.

Au niveau des requêtes associées, on retrouve les mêmes qu’il y a 6 mois comme SNCF et hôtel mais de nouveaux éléments apparaissent comme « Paris » et « France », ainsi que « location », ce qui coïncide avec l’air d’Airbnb et de l’économie collaborative. Rappelons que la popularité est mesurée sur une échelle qui va de 1 à 100, 100 correspondant à la popularité maximum atteinte pour la catégorie du mot recherché.

Comparaison des marchés francophone, anglophone et hispanophone du tourisme responsable

Comme dans notre précédent article, nous avons utilisé Google Trends pour effectuer des recherches par langue et par pays et réaliser un schéma de synthèse des requêtes liées au tourisme durable sur les marchés francophone, anglophone et hispanophone. Nous avons donc comparé sur les 12 derniers mois, les quatre termes génériques des différents marchés du développement durable du tourisme suivants : tourisme durable (bleu), tourisme responsable (rouge), écotourisme (jaune) et tourisme solidaire (vert).

En France ?

Sur le marché francophone, c’est le terme ‘tourisme durable’ qui rassemble le plus grand volume de recherches mais comme on peut le voir sur la carte, cette requête concerne presque exclusivement la France. En revanche, le tourisme solidaire ne rassemble pas suffisamment de volume de recherches pour apparaître sur le graphique. Il faut tout de même bien prendre conscience que ces termes ne désignent pas forcément la recherche d’un voyage et donc d’un client potentiel. Par exemple, quand on se fie à l’outil de planification de mots clés, Google Adwords, le tourisme durable est plutôt associé à des recherches concernant les concepts, les définitions et les enjeux tandis que l’écotourisme est associé à des destinations telles que le Costa Rica, la Guadeloupe, Madagascar, la Corse ou encore la Thaïlande et le Maroc. Si ‘tourisme solidaire’ est presque absent de Google Trends, les ‘voyages solidaires’ remportent une moyenne de 1 430 recherches mensuelles sur les 12 derniers mois, requête également associée à des destinations.

Quant au marché anglophone, c’est clairement la formulation ‘ecotourism’ (écotourisme) la plus recherchée, avec en tête des recherches en provenance d’Inde, du Royaume-Uni et des Etats-Unis. ‘Sustainable tourism’ (tourisme durable) est une requête qui couvre également pas mal de recherches.

Dans Google Adwords, nous pouvons voir que depuis l’année dernière, le mot « ecotourism » reçoit environ 33 100 recherches mensuelles dans le monde. Arrive en tête la reqûête « What is ecotourism ? » (qu’est-ce que l’écotourisme ?) avec 5400 recherches mensuelles, ce qui montre qu’il s’agit encore d’un concept méconnu pour beaucoup mais qui intéresse.

Quant au marché hispano-américain, c’est de loin le terme ‘ecoturismo’ (écotourisme). En revanche, pour l’Espagne, c’est le mot clé ‘agroturismo’ (agritourisme) qui est le plus recherché. Tout comme les marchés francophones et anglophones, la première requête concerne une définition avec 3 600 recherches mensuelles. Les destinations le plus souvent associées à l’écotourisme sont la Colombie en tête, Oaxaca (Etat du Mexique),  le Chili, le Pérou et la ville de Cancun, située sur la Riviera Maya au Mexique.

Et le slowtourism alors?

Ce concept de tourisme et de découverte par l’itinérance douce et le retour au terroir fait sa place depuis quelques années. Dans tous les cas ce terme anglais est apparu brusquement en 2011 et rassemble plusieurs recherches depuis 2012 comme le montre le graphique ci-dessus.

Isabelle Rohan, consultante ID-Tourism (Suivez-moi)

Vous aimeriez une formation personnalisée pour vos collaborateurs ? Contactez-moi !

Loading...